RECHERCHE




files/images/Polygonelogo2017.jpg

Le Polygone étoilé
1 rue Massabo
13002 Marseille
polygone.etoile@wanadoo.fr
09 67 50 58 23

Plan d'accès




Page et Programme Frénétique
files/images/2019/Frenetik2019/WE2019-coucouwww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/Tableau731wwwww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/Seri031ww.jpg
Ici, le programme du Week End Frénétique en PDF



/ / / / / / / / / / / / / / / /


Week-End frénétique et révolution(s)

Pas mal de nos amis et réalisateurs devant utiliser le train, les mouvements de grève perturbent les allées et venues. Evidemment nous sommes ravis de ces vents contraires.

De même nous avons le plaisir de vous informer que notre grand ami Danos ne sera pas présent dans la programmation du fait de son implication active dans les diverses révolutions en cours... Et comme disait Lénine en préface de "L'état et la révolution" pour s'excuser de l'inachèvement de son ouvrage : "il vaut mieux faire la révolution que d'écrire à son sujet"...

Parmi les impondérables, la météo étant ce qu'elle est nous nous contenterons des prévisions d'un expert* qui a pu en dire ceci :
"En hiver, selon mon petit entendement, ils ne seront pas sages ceux qui vendront leurs pelisses et fourrures pour acheter du bois. Et ce n'est pas ainsi qu'agissaient les anciens comme est témoin Abou Marwan. S'il pleut, n'en faites pas une maladie, c'est autant de poussière que vous aurez en moins sur votre chemin. Tenez vous chaudement. Redoutez les catarrhes. Buvez du meilleur en attendant que le malin s'améliore, et ne chiez plus dorénavant au lit. Ô les cocottes est-ce que vous faites vos nids aussi haut que les pies ?"

*"Pantagruéline prognostication". Rabelais. Ed. Mille et une nuits (En V.O. et VF)



/ / / / / / / / / / / / / / / /


Espaces Négatifs. Revue

Puisque ces 3 jours et nuits seront l'occasion de pensées à têtes multiples, comme il était pour Eisenstein un "réalisateur à têtes multiples", nous vous invitons à jeter un oeil sur le site Espaces Négatifs ainsi présenté par Tahar Kessi, réalisateur qui sera présent à cette occasion avant une période de montage au Polygone étoilé.
Pas mal d'auteurs, philosophes et écrivains sur ce site, dont nous aimons pour notre part partager la fréquentation :


La revue Espaces Négatifs est un espace de réflexion où des propositions sous forme écrite, visuelle et sonore sont mises en activité. Nous avons lancé ça en 2005 exactement, par nécessité de se parler ; parler ensemble, se raconter des expériences et s'écouter. Ça a pris différentes formes que cela soit en Algérie de 2005 à 2009, en Russie vers les années 2011, 2012, en France ou ailleurs.
Depuis deux trois ans, après une long passage par des émulations par ci par là, notamment à la Borde où nous avons tenté des expériences autour de l'exercice de l'image et du regard dans le milieu des soins, nous avons donc opté pour une forme en ligne et papier, qu'on appellera "revue", où on publie sans aucune contrainte ou restriction et de manière participative. Cela va de textes philosophiques purs à des études sociologiques, des rapports, des archives diverses, des témoignages... etc, du référencement, de la traduction de textes... L'idée et de voir si on a des choses à se dire, simplement. Des gens différents y contribuent (philosophes, réalisateurs.trices, écrivains, militants, artistes, des agriculteurs, des journaliste, des musiciens...). Nous ne publions que très rarement vu la longueur des textes mais aussi que nous ne voudrions pas participer, du moins pour ma part, de la nécessité et de la performance de publier continument et ainsi abonder en surinformation (un, voire deux numéros par an).
Enfin, ce qui caractérise aussi la revue est le fait qu'il n'y a pas de noyau dur derrière la rédaction: le comité de rédaction est changeant et chacun/chacune propose des numéros et dirige comme il/elle veut les rédaction et publications des différents numéros.
Le nom de la revue est Espaces Négatifs en référence à beaucoup de choses relevant de l'image mais aussi au livre éponyme de théorie cinématographique de Farber…"


Tahar Kessi



/ / / / / / / / / / / / / / / /


Tournage vendredi 13 décembre à 17h30

Le Polygone étoilé est reconnu en France et au delà comme un lieu sans équivalent. Des financements publics entièrement consacrés au soutien à la création cinématographique qui lui permettent de vivre, en font une ambassade du cinéma qui se fait, depuis le cinéma réel de la jeune création jusqu'à la découverte des cinéastes plus anciens. C'est un lieu de rencontre inédit entre le public et les cinéastes, partageant les mêmes débats sans complaisance et découvrant souvent en commun le travail en cours.
Ainsi un tournage aura lieu durant ce Week-End Frénétique, auquel le public est invité à participer.

files/images/2019/Frenetik2019/palest-mainmaherwww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/ExtProg1ww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/palest-ticket2www.jpg


En 1998-1999, Dalila Mahdjoub et Martine Derain réalisent ensemble en Palestine une "intervention artistique dans l'espace public" - public largement occupé donc.
Plutôt qu'une œuvre fixe, qui aurait demandé aux Palestiniens de se déplacer et de prendre des risques, elles choisiront de créer un petit objet lui-même résistant, passant les checkpoints dans les poches des voyageurs : une série de tickets de bus, porteurs d'histoires et d'images collectées, pour la seule compagnie palestinienne autorisée alors à circuler. Ce petit papier-là n'était jamais contrôlé par les soldats israéliens…
Cet après-midi du 13 décembre, c'est Dalila Mahdjoub qui fera le récit de cette création.

Son intervention et le débat qui suivra, seront filmés pour intégrer les archives de cette oeuvre.
Pour en savoir plus sur la création 1998 : sur documentsdartistes.org

D'autres extraits d'archives, assemblés par Jf. Neplaz et C. Faure, seront ensuite projetées du "parcours palestinien" de Martine Derain entre Ramallah, Jérusalem, Hébron et Béthléhem, avec les amis, artistes, enfants, chercheurs, qui continuent là-bas de créer et de vivre.
Germes d'un film à venir...


files/images/2019/Frenetik2019/palest-ticket1www.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/palestine-blocs-qalandiaww.jpg



/ / / / / / / / / / / / / / / /


En souvenir de JP Beauviala, créateur des caméras Aaton

files/images/2019/Frenetik2019/Beauviala002www.jpg files/images/2019/Frenetik2019/ExtProg2ww.jpg
Jean-Pierre Beauviala (au Polygone étoilé en 2002 sur la photo) a été complice de l'aventure du Polygone étoilé et de Film flamme depuis l'origine. Il est décédé au printemps 2019. Elsa Pennachio qu'il a accompagné comme cadreur et acteur pour son premier film, voulait en quelques plans lui rendre hommage.

Ci dessous un texte de Jf Neplaz, co-fondateur du lieu, écrit pour la soirée que Eliane Delatour avait consacré à Paris à l'ami disparu :

"C'est en Palestine que la sale nouvelle nous a saisis Martine et moi... il n'est pas simple d'y porter là sa tristesse à soi... ni laisser les souvenirs et le passé submerger le présent... ni facile d'évoquer l'injustice de la mort ou du vivant..

Mais c'est de la Palestine précisément dont nous avions parlé la première fois où je lui présentais Martine... il voulait savoir qui je faisais "entrer dans la famille" disait-il et le mot dans sa bouche n'avait pas de contour mais la précision d'une forme...

Elle avait évoqué ces tickets de bus imprimés de l'esprit et de l'humour palestinien avec la complicité d'une société de transport... ces bouts de papier dérisoires au creux des mains seul document à n'être pas contrôlé par l'occupant au passage des checkpoints...

Cette famille là est digitale... elle égraine la Résistance entre ses doigts en guise de chapelet.

Un jour où je lui demandais comment fonctionne son esprit d'inventeur il me donnait l'exemple de la paluche... ce tube de métal que tout le monde dans l'atelier avait tenu en main pour en faire un périphérique technique de la CTR... mais qui dans sa main à lui immédiatement pris la liberté, la forme et la puissance d'une caméra autonome...

Sans doute est-ce toujours, au-delà des mythes, l'industrie qui génère la création des outils du cinéma... mais sans aucun doute aussi les créations de Jean-Pierre furent-elles prolongées d'un rien au delà de l'industrie vers ce jardin de poésie vers cette résistance au bout des doigts dont nous avons tous pu nous saisir...

Tourner avec la A-minima c'est toujours un dialogue avec Jean-Pierre... c'est comme on dit "parler avec les mains".

Aussi quand nous l'avions quitté à Mens cet hiver au terme de nos bavardages sa main vivante entre les miennes nous laissait croire à l'espoir"
JfN




/ / / / / / / / / / / / / / / /



Couleurs, couture et bonnes impressions

files/images/2019/Frenetik2019/Seri013ww.jpg files/images/2019/Frenetik2019/Seri007ww.jpg
En préparation et en soutien... les produits dérivés
Exclusif "Imprimerie Spéciale du Polygone Etoilé" et... la sérigraphette de François Marcziniak




/ / / / / / / / / / / / / / / /



... Et si vous voulez participer à l'accueil du public et des cinéastes en passant au Polygone étoilé, on ne vous en voudra pas...
Bienvenue !...

files/images/2019/Frenetik2019/Prepa352ww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/Prepa737ww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/prepa946ww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/Prepa907ww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/Prepa917ww.jpgfiles/images/2019/Frenetik2019/Prepa516ww.jpg

Grand merci à Agnès Martel et toute la brigade design-bricolage du premier étage.


files/images/2019/Frenetik2019/Tableau731www.jpg
Ici, le programme du Week End Frénétique en PDF


files/images/bandeLogoFF_2019Institutionsww.jpg
Edition | Administration | Login |Liste