RECHERCHE




files/images/Polygonelogo2017.jpg

Polygone étoilé
1 rue Massabo
13002 Marseille
polygone.etoile@wanadoo.fr
09 67 50 58 23

Plan d'accès






MUSIQUE(S) ON TOURNE ! Chapitre 3#2



Samedi 18 février 2012
19h30

Polygone Étoilé


Proposé par Peuple et Culture Marseille

ENTREZ LIBRES !



Projection du film Off the road de Laurence Petit-Jouvet
2010 72'


files/images/PEC/PECOFFTHEROAD.jpg
De New York à New York en passant par Nashville, New Orleans, Los Angeles, San Francisco, Chicago... au volant d'une vieille Chevrolet Caprice, OFF THE ROAD retrace la tournée US 2000 du contrebassiste Peter Kowald, un despiliers de la musique improvisée. A l'image de cette musique sans partition, ce "free improvised road movie" saisit au vol les péripéties du voyage. Traversée de l'Amérique "off the road", traversée de la musique, jalonnée de rencontres avec de grands noms du Free (Fred Anderson, Hamid Drake, "Kidd" Jordan, William Parker, George Lewis, Rashied Ali, "Baby"Sommer .... et bien d'autres).

OFF THE ROAD est un "one-woman-film" qui porte les traces de son expérience à la limite de mes forces. Pendant le tournage et au montage, j'ai sans cesse cherché à m'approcher au plus près de la "Free Improvised Music" en repoussant ce qui censure ma liberté".
Laurence Petit-Jouvet


Sélectionné en compétition au Festival Le Réel en Scène - Les Écrans Documentaires de Val-de-Marne et Paris 2001, Festival Jazz à Mulhouse 2001 et Festival Jazz d’Or de Strasbourg 2002.
Une co-production MC4 Production, MCM Classique Jazz- Muzzik et SF DRS (TV Suisse Allemande), 2001.
Disponible en coffret DVD et CD "OFF THE ROAD" chez ROGUART et à l'ADAV (Ateliers Diffusion Audiovisuelle), dans certaines FNAC et quelques "bonnes librairies”.



Poursuivant ses explorations entre formes cinématographiques et formes musicales, ce cycle de projections, initié par Peuple et culture Marseille, met en résonance l’intégrale des œuvres de Manon de Boer autour de la musique contemporaine avec Off The Road, film de Laurence Petit-Jouvet qui documente la tournée aux Etats-Unis du contrebassiste allemand Peter Kowald, l’une des figures majeures des musiques improvisées. La traversée de ces deux territoires sonores, aux frontières poreuses, révèle des écritures et des choix de mises en scènes très différents.

D’une part, les dispositifs scéniques soigneusement élaborés par Manon de Boer, tant dans la fabrication des images que dans l’entrelacement des musiques, des matériaux sonores (voix, bruits d’ambiance) et, étonnamment, des silences.

D’autre part, chez Laurence Petit-Jouvet, des choix cinématographiques plus sauvages, en prise directe avec le tempo et l’aventure esthétique et humaine qui portent son protagoniste de ville en ville dans une vieille Chevrolet déglinguée. De belles propositions où les musiques et les sons se présentent comme des outils esthétiques, ordinaires mais affutés, d’observation critique du monde.
files/images/marseillelogo.jpg
files/images/logoCgw.jpg
files/images/logoPACAw.jpg
files/images/Mairie23w.jpg
files/images/logoFSEw.jpg
Edition | Administration | Login |Liste