RECHERCHE




files/images/Polygonelogo2017.jpg

Polygone étoilé
1 rue Massabo
13002 Marseille
polygone.etoile@wanadoo.fr
09 67 50 58 23

Plan d'accès






SOIRÉE D'INAUGURATION
JEUDI 17 NOVEMBRE 20H /LIEU : POLYGONE ÉTOILÉ 1 rue François Massabo 13002 Marseille

FLACKY ET CAMARADES, ou le cheval de fer

de Aaron Sievers
Durée : 104 minutes.
Projection en 35mm






Ce film a obtenu le Prix du patrimoine immatériel au Festival International Jean Rouch / Bilan du Film Ethno 2010 / Paris

files/images/Films/Flacky/flacky4.jpgfiles/images/Films/Flacky/flacky5.jpgfiles/images/Films/Flacky/flacky1.jpgfiles/images/Films/Flacky/flacky2.jpgfiles/images/Films/Flacky/flacky3.jpg



| Synopsis |
Entre Lens, Sallaumines et Lievin, des stages de formation et de réalisation de cinéma direct ont été mis en place par Pierre Gurgand et l’institut National d’Education Populaire entre 1976 et 1983. La remise en vie de ces filmages a été confiée, après le décès de Pierre Gurgand en 2003, à Aaron Sievers.

« Dans l’équipe, certains tiennent pour la première fois une caméra, pour tenter d’émulsionner avant qu’elle ne disparaisse, l’histoire des houillères. Dans les décombres de béton et de métal emmêlés, la fragilité des images, entre surexposition, flous et filages, fait surgir l’humain comme une apparition… »

La fragilité des images inversibles, comme la réelle présence des stagiaires, perceptible dans la matière filmée à travers les mouvements, les tremblements, les temps de prise de vue et leur rythme, ont conduit Aaron à conserver la durée originelle des plans, sans coupe…
« Il s’agissait tout d’abord d’extraire la parole des mineurs, d’extraire leur mémoire et la remonter à la lumière. On prend le temps de s’asseoir avec eux au bistro du coin, pour bavarder… Et boire un coup ou écouter un poème… écouter les récits du travail, la haine, le combat… et leur amour aussi.
Dans le souffle difficile des voix de silicosés, ce qui persiste avant tout, c’est cette mémoire de Flaczynski, Flament, Jules et Marguerite Grare, les Debarge, le rire de Paul Beaulieu, les femmes de mineurs polonais, le résistant Moreels et les autres syndicalistes dont on ne sait pas les noms. »


Plus d'infos sur le film : Flacky et camarades…

files/images/marseillelogo.jpg
files/images/logoCgw.jpg
files/images/logoPACAw.jpg
files/images/Mairie23w.jpg
files/images/logoFSEw.jpg
Edition | Administration | Login |Liste