RECHERCHE




files/images/Polygonelogo2017.jpg

Polygone étoilé
1 rue Massabo
13002 Marseille
polygone.etoile@wanadoo.fr
09 67 50 58 23

Plan d'accès




Bienvenue dans le Oaïstern chaud !
Mesdames et Messieurs, bienvenue dans le Oaïstern chaud !

Un ciné-concert unique, exceptionnel !


À la découverte du cinéma d'un autre temps : le western primitif français et européen !
À la découverte de Joë Hamman : "the french westerner" comme le nomment les Américains !
À la découverte d'un réalisateur adepte de la destruction totale des décors : Jean Durand !
À la découverte de paysages grandioses qui raviront vos esprits : les canyons du Colarado (Les Baux de Provence), les vastes plaines de l'Arizona (La Camargue) ! Le tout mis en musique par les Indiens de la Plaine (Marseille) !

files/images/Index/Wanted2w.jpg


-----------------
Jean Hamman dit Joë Hamman (1883-1974)
Français amoureux du Far-West, considéré comme le précurseur du western en Europe, à la fois illustrateur, scénariste, réalisateur et acteur, Joë Hamman est le premier cascadeur à cheval de l'histoire du cinéma.
De 1906 à 1914, il devient le héros d'une série, Les Aventures d’Arizona Bill, et d'une cinquantaine d'autres courts-westerns commandés par les firmes Lux, Safety Bioscope Co, Éclipse et Gaumont. Tournés dés 1910 en Camargue, ils sont diffusés avec succès en Europe et aux USA.

---------------------------------
Jean Durand (1882-1946)
Jean Durand a fait la gloire de Gaumont, comptant parmi un de ses créateurs majeurs aux côtés de Louis Feuillade et Léonce Perret dans les années 10. Il a réalisé près de 230 films, dont des séries burlesques à succès : Calino, Zigoto, Onésime. "Il existe des histoires du cinéma qui ne mentionnent même pas le nom de Jean Durand : on reste confondu" (H. Fescourt, La foi et Les Montagnes, Histoire vécue du cinéma français- 1980).

---------------------
Nous ...

Le collectif Oaïstern, réunion de cinéphiles, de réalisateurs et de musiciens basés sur Marseille, travaille depuis mars 2012 sur cette page méconnue de l’histoire du cinéma. Il se propose de vous faire (re)découvrir ces courts westerns muets tournés en Camargue autour de 1910 par Jean Durand et Joë Hamman et ce, à la manière du cinéma forain du début du XXe siècle. C'est le Oaïstern chaud !

Ce ciné-concert est conçu comme un ciné-festival : chacun des westerns projetés est accompagné en musique live par un groupe différent. Chaque accompagnement a son style propre puisé dans le vivier musical marseillais. Ils constituent un tour d'adresse et apportent une résonance contemporaine aux images filmées.

Un prélude et des interludes sont assurés par une historiographe, réinscrivant ces films et les conditions de leur réalisation dans l'histoire des débuts du cinéma. Ils rythment la soirée.

Des courts Oaïstern réalisés aujourd'hui dans les rues de Marseille par Steve Favouille sont projetés en avant-programme de ce ciné-concert.

Et en troisième partie de soirée, le chaud peut continuer en musique avec le Oaïstern Orquèstra.


L'ENJEU...

Les westerns de Joë Hamman représentent les films de course-poursuite par excellence soumettant le spectateur de l'époque à un déchaînement de sensations dignes des montagnes russes. Ils sont les pionniers du genre en Europe.

Ces westerns sont projetés jusqu'en 1914 dans des salles de cinématographe mobiles, des baraques à foire accessibles à tous, des music-halls reconvertis, préfigurations de nos salles de cinéma.

Après avoir suscité la fascination populaire et électrisé les foules françaises, européennes et américaines, ces films, ensuite perçus comme des sous-produits de mauvais genre, sont tombés dans l'oubli de l'histoire écrite du cinéma.

Redécouverts et réhabilités à l'aune des années 2000 grâce aux travaux incessants de Francis Lacassin, un autodidacte passionné de culture populaire, restaurés et réédités en DVD par Gaumont-Pathé Archives, ces westerns demeurent cependant encore largement inconnus du grand public.

Ils ont pourtant conservé cette capacité à nous propulser dans le cinéma des temps premiers, le cinéma d'attractions, laboratoire de découvertes et d'émotions.

Le collectif Oaïstern se propose de restituer ces westerns, précurseurs du genre et pépites du cinéma populaire, à ceux à qui ils étaient initialement adressés. Il réinvestit pour cela la forme nomade du cinéma de l'époque, soit chaque lieu public propice à une projection.

Le collectif Oaïstern est très fier de donner une seconde vie à ces films rarissimes.

Ça tombe bien, ils font aussi partie du patrimoine cinématographique de notre région puisque la plupart ont été tournés en Camargue, aux environs de Baux-de-Provence et de Nîmes. Ils n'ont, de plus, été projetés, qu'en de très rares occasions.

contact : oaistern@free.fr

files/images/marseillelogo.jpg
files/images/logoCgw.jpg
files/images/logoPACAw.jpg
files/images/Mairie23w.jpg
files/images/logoFSEw.jpg
Edition | Administration | Login |Liste