RECHERCHE




files/images/Polygonelogo2017.jpg

Polygone étoilé
1 rue Massabo
13002 Marseille
polygone.etoile@wanadoo.fr
09 67 50 58 23

Plan d'accès




Rabbia poetica : Georges Didi Huberman
Vendredi 28 juin 2013 à 18h30.
files/images/2013/programmation2013/georges-didi-huberman1.jpg
Georges Didi-Huberman poursuivra ainsi au Polygone Etoile (en partenariat avec Artistes & Associés) la conférence qu'il donnera au CRDP jeudi 27 juin à 20h00 "Film essai poème. A propos de La Rabbia de Pasolini" dans le cadre de la rétrospective du cinéaste organisée par Alphabet Ville, Lieux Fictifs et le FID.

Rabbia poetica
Vers un cinéma de poésie

Avant son admirable film de montage historico-politique La Rabbia (« La rage »), Pier Paolo Pasolini avait composé, dès 1960, un poème sous le même titre. Dans le chemin qui devait le mener du poème au film, Pasolini se posa évidemment la question de ce que pourrait être un « cinéma de poésie », dont il est beaucoup question dans son ouvrage L’Expérience hérétique. Le cinéma : entre le réel et le rêve, le document et la vie psychique. Mais aussi entre ce que Pasolini nommait les « syntagmes de vie » et un grand paradigme de mort où, selon lui, doit se comprendre toute l’opération du montage rythmique, au point que le cinéma, aux yeux de Pasolini, sera compris avant tout comme un art ? poétique ? de la survivance.

Georges Didi-Huberman


À la suite de cette conférence, nous projetterons quatre courts-métrages liés à cette question du « cinéma de poésie » :

Man Ray, L’Étoile de mer, 1928.
Maria Kourkouta, Retour à la rue d’Éole, 2012.
Sara Millot, La Mélodie des choses, 2012.
Forough Farrokhzad, La Maison est noire, 1962.


files/images/2013/programmation2013/AFFICHEhubermanw.JPG
files/images/marseillelogo.jpg
files/images/logoCgw.jpg
files/images/logoPACAw.jpg
files/images/Mairie23w.jpg
files/images/logoFSEw.jpg
Edition | Administration | Login |Liste