RECHERCHE




files/images/Polygonelogo2017.jpg

Polygone étoilé
1 rue Massabo
13002 Marseille
polygone.etoile@wanadoo.fr
09 67 50 58 23

Plan d'accès






MARGUERITE ET LE DRAGON

Raphaëlle Paupert-Borne et Jean Laube
    

files/images/Films/Margueriteetledragon/Marguerite1.jpg



| Synopsis |



Marguerite a été emportée par la mucoviscidose. La chronique de ses six années de vie se déroule, par séquences, par plages musicales : premiers instants, toute petite enfance, chambres d’hôpitaux, amitiés, fêtes et jeux de l’été, entrecoupées d’ouvertures sur le paysage. C’est le récit d’une vie entière. L’issue du film est donnée dès le début, mais chaque seconde est ici montrée pour son intensité, son miracle, et, en conséquence, sa résistance à la mort. Marguerite et le dragon est un film sur la grâce et la fragilité de la vie, qui sont aussi sa force et sa puissance.

| Fiche artistique |



Auteurs : Raphaëlle Paupert-Borne et Jean Laube
Réalisation : Raphaëlle Paupert-Borne et Jean Laube
Montage : Denis Brotto
Assistant technique et monteur: Théo Ercolano
Sons : Raphaëlle Paupert-Borne et Jean Laube
Mixage son : Céline Bellanger
Etalonnage: Julien Girardot
Production artistique : La Tournure / Film Flamme – S.A.C.R.E

| Fiche technique |



Année de production : 2009
Année de diffusion : 2010
Durée : 56 minutes
Producteur : La Tournure / Film Flamme – S.A.C.R.E. / E2P
Financement : Drac Paca, Villa Médicis
Formats de tournage : S-VHS / Super 8 / 16 mm
Format de post-production (en cours): montage virtuel - master Béta - Gonflage négatif 35 mm
Langue originale : Français

files/images/Films/Margueriteetledragon/Marguerite2.jpg



| Publications |



Le Prix de la Vie (Alain Bourges, Caroline Duchatelet, Catherine Ikam, Raphaëlle Paupert-Borne, Bill Viola) par Jean-Paul Fargier.

Marguerite et le dragon. Texte de Laurent Mauvignier, mai 2009 / Revue Semaine 06.10 / n°226 bis
"Ce qui arrive d’abord avec ce film, dès les premières images, ou plutôt dès que l’on découvre qui est le dragon de l’histoire, c’est qu’on veut se réfugier, fuir ce que l’on pressent, ne pas se laisser submerger par ce qui s’annonce comme une trop grande violence intime. Alors on se dit ce n’est pas un film. Marguerite et le dragon n’est pas un film. On se dit ce sont des films de famille, des bouts de films comme chacun en a des dizaines qui croupissent quelque part, films de famille tournés par un père, une mère, un oncle, peu importe, au gré de qui passait par là, près de la caméra – et celle-ci passe indifféremment du Super 8 à la vidéo, au numérique, peu importe, donc, on se réfugie derrière l’impression d’amateurisme que dégagent toujours les images tournées sur « le vif », avec des moyens aussi artisanaux que la finalité n’est pas fixée, est aléatoire, souple, toujours liée au hasard, aux circonstances qui la font naître."
Parution hebdomadaire vendredi 12 février 2010 / 4€
Parution Semaines volume II / mai 2010 / 18€

Sur: http://www.analogues.fr/sem226bis.html

Textes et documents sur le film :www.entre2prises.fr

files/images/Films/Margueriteetledragon/Marguerite3.jpg



| Diffusions |



* Sélection officielle au Cinéma du Réel, Paris, Centre Pompidou, 2010
* La Nuit des 1001 Videos (3ème édition). Genève, Juillet 2010
* Carnet d’Inspiration, ARC, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, 2010
* Villa Médicis, Rome 2009
files/images/marseillelogo.jpg
files/images/logoCgw.jpg
files/images/logoPACAw.jpg
files/images/Mairie23w.jpg
files/images/logoFSEw.jpg
Edition | Administration | Login |Liste